Parvenir en ce pays

       A France...      

      

 

    L’avenir de mains inconnues ; un regard perçu au fond d’un miroir, étonné de ne le connaître déjà, étonné de la fraîcheur de l’herbe ; je suis né.

 

    Je fus cet enfant qui d’un voyage faisait une aventure, une certitude neuve de visages aux yeux d’oiseaux blonds, de mains à cueillir toutes sortes d’insectes et de triangles caressants. Je fus celui qui ceignait d’une indescriptible lenteur son front, sans que l’on sache ce qu’elle était, si même elle pouvait être cette étoile bleue aperçue, traînant la porte des maisons ; celui qui posait des questions que les constellations ne parvenaient à détendre. « Qu’y a-t-il derrière la flamme exubérante des cheminées et les paroles en formes d’argiles craquelées ? Un miroir ou l’abîme ? »

  

    Je fus celui qui d’une brindille faisait une corde à lancer les étoiles plus loin que l’été, mais regrettait au matin de les avoir si loin lancé.

 

    Je fus cet enfant...

 

    C’était du temps ou blonde corsetée, la guêpe lancinait les goûters.