Ces autres souvenances

Quand l'insomnie me trouve à son chevet couché

les mots tôt effeuillés pêle-mêle me viennent

 

Balançoires premiers émois

moment fragile une descente

et découverte du printemps

 

À soulever des vents tardifs

l'incandescence des genêts

brûla mes étés transparents

 

Avec le temps des souvenirs

sur la toile de ma mémoire

j'ai peint l'automne avec mes yeux

 

et dessiné sur ma fenêtre

toutes les roses de l'hiver

sans avoir jamais pu quitter

le passé glissé sous mes pas

 

Quand l'insomnie couché me trouve

je m'éveille aux mots destinés